“Dis bonjour à la dame !”

T’es malade ?

Non. Mais je n’ai pas envie. Je réponds seulement “Non”, parce que je ne veux pas qu’on me taxe de bizarrerie, ou pire, d’impolitesse. “Bonjour, silvouplait, merci”, ça je sais dire et j’aime bien. Tenir la porte, laisser passer, ça je sais faire, pareil ; et c’est plaisant.

T’es malade ?

Non. Je n’ai juste PAS ENVIE. Je réponds finalement “Oui”, parce que je veux qu’on arrête d’insister. J’ai longtemps cru être un peu malade quand même, de ne pas aimer ça : socialement malade. Ça en dissuade certain.es, il y a aussi celleux qui me demandent de me justifier : “T’as quoi ?”, il y a même les sans-peur qui bombent le torse et déclarent, bravaches, “Pas grave, je te fais quand même la bise !”

disappointment

Si, c’est grave. Parce que moi je ne suis pas d’accord. Et que je me force pour ne pas vexer. Je ne déteste pas toujours faire la bise, il y a des personnes que j’aime saluer ainsi ou même des moments où j’en ai envie. Mais je regrette qu’on lie systématiquement mon refus à un manque de civilité. Parfois, je me dis que je préfèrerais serrer la main. C’est un geste net, pas trop intrusif et qui ne me demande pas de coller ma tête à celle de l’autre. Quand je tends la main pour saluer quelqu’un.e, on me répond généralement “Mais t’es pas un garçon ?!” (prenons un instant pour en rire ensemble, voulez-vous ?) Je n’étais pas le premier de la classe en sciences, mais je suis à peu près certaine que les garçons n’ont pas le monopole de la main (: le manupole). Peut-être que je refuserai de vous serrer la main, un jour. Et c’est mon droit.

ellenpagebee hello

Je ne vous connais pas, on se rencontre pour la première fois et je ne vous fais pas la bise. Je ne vous connais pas trop, on se croise de temps en temps et je ne vous fais pas la bise non plus. Je vous connais bien, on se voit tous les jours et je ne vous fais toujours pas la bise. Vous êtes un.e ami.e très proche, mes parents, et je ne vous fais pas plus la bise.

Je m’approche de vous et vous dis “Bonjour” : c’est ma façon de vous saluer. Je n’ai pas besoin de vous toucher pour savoir que vous êtes là. Vous n’avez pas à réclamer ce contact physique. Si j’en ai envie, je le ferai. Je ne suis pas malade. Et peut-être même que je vous aime beaucoup.

 bear hello

Sinon, j’adore faire des checks.

Publicités

2 réflexions sur ““Dis bonjour à la dame !”

  1. MERCI pour cet article très juste ! Je n’aime pas faire la bise (excepté à de très bons amis/famille) pour tout un tas de raisons. Je ne suis pas quelqu’un de très tactile. Maintenant j’ai moins ce problème mais avant dès qu’on arrivait à l’école il fallait faire la bise à toute une brochette de gens et ça m’insupportait :O j’avoue que j’ai pris l’habitude de le faire dans certaines circonstances mais je trouve cet acte super bizarre en fait je crois ^^’
    Quand je suis allée aux USA c’était un peu le choc car là-bas les gens ne te font pas la bise, ils te font un « hug », donc encore pire quand tu préfères dire bonjour à une distance raisonnable…

    J'aime

    1. Ce fut pour moi la pire partie de la transition primaire-collège: les copines avaient décrété que pour être des « grandes », nous devions nous faire la bise le matin. Aux USA justement, cela me choquait moins parce que je ne suis tombée que sur des gens qui estimaient qu’on ne « huggait » que les amis proches. Donc du « hello » à tour de bras…les mains dans les poches.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s